Votre admission

Déroulement de l’admission

Vous devez dans un premier temps, contacter le service du SSIAD par téléphone au 04 68 84 61 86 ou vous rendre directement à l’accueil.

Ensuite l’infirmière coordinatrice prendra rendez-vous avec vous afin de déterminer une date pour réaliser la visite d’évaluation.


LA VISITE D’EVALUATION

Pour passer la visite d'évaluation, vous devez mettre à disposition du service :


  • La carte vitale
  • Une photocopie de l’attestation d’ouverture des droits à la Sécurité Sociale
  • La prescription médicale établie par votre médecin traitant
  • L’ordonnance médicale du traitement en cours
  • Horaires et fréquence des autre intervenants : Aide-ménagères, auxiliaires de vie, kinésithérapeutes …

Ceci permettra d’organiser les soins et de procéder aux démarches administratives auprès de votre caisse d’assurance maladie.
Il est important de savoir que la prise en charge maximum est de deux passages par jour.

img2

Organisation des soins

img3

La planification des tournées

La planification des tournées s’organise de façon hebdomadaire en fonction des mouvements du service. Les horaires de passage peuvent être amenés à être modifiés par différents facteurs : urgence sur une tournée, conditions météorologiques (vague de chaleur ou grand froid et neige), circulation accrue en période estivale…
Les soignants interviennent à domicile par roulement, il n’est donc pas possible d’accorder un choix de personnel.

 

Le dossier de liaison

Ce dossier est laissé au domicile pour permettre de faire le lien entre la personne soignée, la famille et tous les intervenants.
Dans la partie réservée au médecin, il est souhaitable de laisser l’ordonnance du traitement en cours. Toute modification de coordonnées (famille, ou autre intervenant à domicile) sera notée dans le dossier et l’infirmière coordinatrice devra être aussitôt informée

La fin de la prise en charge

L’intervention du SSIAD peut être interrompue à tout moment, soit à l’initiative :

  • de l’usager, ou de son entourage
  • de l’infirmière coordinatrice, en cas de retour à l’autonomie, en cas d’inadaptation avérée aux soins, ou suite à une aggravation de l’état de santé de la personne.
  • du médecin traitant.